Informo | Colisée, théâtre des cruautés Romaines (Italie)

Colisée, théâtre des cruautés Romaines (Italie)


Rien de tel qu’une arène de combat romaine pour réveiller l’historien qui dort en vous. Symbole d’un pouvoir impitoyable, cet amphithéâtre massif de 50 000 places est le plus fascinant des vestiges romains. Les gladiateurs s’affrontaient ici et les condamnés s’y mesuraient aux fauves devant la foule aux abois. Deux mille ans plus tard, l’emprise exercée par ce lieu sur le visiteur est restée intacte. Le “Colosseo” impressionne d’abord par sa taille (toutefois, l’amphithéâtre fut ainsi baptisé, non en raison de ses dimensions, mais du colosse de Néron, une statue érigée à proximité). Se frayer un chemin à travers les 80 arcades et s’asseoir en quelques minutes n’était sans doute pas une mince affaire : glissez-vous dans la peau d’un Romain et imaginez devoir jouer des coudes avec les autres spectateurs. Magistrats et hauts dignitaires prenaient place dans les gradins inférieurs, au plus près de l’action ; les citoyens fortunés occupaient ceux du milieu ; la plèbe s’asseyait en haut. Les femmes, considérées comme des citoyens de seconde zone, étaient reléguées tout en haut des gradins et forcées de tendre le cou pour apercevoir quelques bribes du spectacle. Malgré l’horreur des combats, on ne peut nier la grâce et la majesté de l’enceinte. La visite guidée (à ne pas manquer), plutôt dérangeante, vous révélera le Colisée sous son jour sombre : dans les entrailles de l’arène se dévoilent toute l’horreur, la violence et la saleté des combats de gladiateurs. Ce labyrinthe souterrain, l’hypogée, composé de couloirs et de rampes contenant des cages, est aussi vaste que complexe. Imaginez les cris d’animaux, la puanteur, le chaos des hommes blessés et des animaux morts ou à l’agonie, et vous comprendrez combien ces spectacles romains pouvaient être bouleversants et sanglants.




309 | 2017-12-06 | World | China

Write by Crayzi