Informo | Attentat à Paris : "Il n’existe aucune preuve d’une filière tchétchène en France"

Attentat à Paris : "Il n’existe aucune preuve d’une filière tchétchène en France"


Pour la première fois, un terroriste d’origine tchétchène a frappé la France, samedi soir. Si plusieurs observateurs s'accordent à parler d'une filière tchétchène en France, le spécialiste du jihadisme Wassim Nasr réfute cette théorie. En découvrant l’identité de l’assaillant de l'attaque au couteau, samedi 12 mai, dans le IIe arrondissement de Paris – un Français né en Tchétchénie en 1997–, de nombreux observateurs ont pointé du doigt l’existence d’une filière tchétchène en France. Jean-Charles Brisard, président du Centre d’Analyse du Terrorisme, écrivait dimanche sur Twitter que "7 à 8 % des Français impliqués dans les filières jihadistes en Syrie et en Irak sont d’origine tchétchène". Un phénomène confirmé par Claude Moniquet, co-fondateur du Centre européen pour le renseignement stratégique et la sécurité. "Il y en a environ 1 500 qui ont pris le chemin de l’Irak et de la Syrie pour servir comme volontaire jihadiste auprès de l’organisation État islamique (EI)", estime-t-il.




72 | 2018-05-15 | Actuality | France

Write by SBH1204